- Cathy Jacques -
Soliste de Maurice Béjart :


Cathy Jacques

Je suis née à Charleroi et, dès ma plus tendre enfance, je n'ai qu'une seule passion : La Danse.

Après un court passage à l'école de Madame Lartelier, je suis acceptée sur audition au Conservatoire Royal de Bruxelles. Sous l'oeil sévère mais juste de deux grands professeurs : Dolorès Laga et Jacques Saussin, grâce à des parents compréhensifs et dévoués, après beaucoup de travail, parfois des larmes, je suis remarquée par Jorge Donn et Maurice Béjart. Ceux-ci m'engagent sur audition au Ballet de XXème siècle.
A seize ans, mon rêve devient réalité : je suis danseuse professionnelle dans la plus belle et plus célèbre compagnie du monde.

Durant neuf années, Béjart m'entraînera dans un tourbillon de tournées, créations, spectacles, prises de rôles.

Je dois citer mes professeurs : Azari Plissetsky, Carmen Roche, José Pares, Robert Danvers, Rosella Hightower, Christina Antony, je leur dois tellement, grâce à eux, je compris que la Danse plus qu'un métier est un chemin de vie, une philosophie, un langage universel, équilibre du corps et de l'âme.

Les nombreux voyages autour du monde seront, pour moi source de très grandes émotions, Tokyo, New York, Venise, Léningrad, Rio, etc.

A chaque fois ce même public, enthousiaste, fasciné, ébloui.
Les tonnerres d'applaudissements, les rires, les larmes, les regards, ce rêve partagé, Maurice, tel un magicien, subjugait, envoûtait littéralement tous ceux qui l'approchaient. Comment décrire ces salles combles, cette sorte de transe qui commençait au lever du rideau. Le regard de Donn dansant l'Amour, la Mort, la Vie.

La musique de Malher, Ravel, Stravinsky, le regard de Béjart, perçant, toujours présent, créateur, destructeur, énergie pure communiquant par le geste, le signe, déplaçant des montagnes de poésie entraînant dans son sillage une jeunesse assoiffée de Danse!
Au moment du départ de la Compagnie pour Lausanne, résultat du conflit entre Béjart et Mortier, je décide de rester en Belgique afin de réaliser un nouveau rêve : ouvrir Ma Propre Ecole de Danse à Charleroi, Ma Ville Natale.

En Septembre 1988, je crée le Centre de Danse Classique "LA CLASSE".

Une nouvelle aventure commence.Très vite, je réalise la responsabilité que je prenais face à des enfants dans le regard desquels je voyais cette flamme que je connaissais si bien. Surtout, ne pas les décevoir, être à la hauteur de leur passion, leur transmettre, ce que moi-même, j'avais reçu : PARTAGER.

Tous les deux ans, nous montons un spectacle, et, je dois dire qu'à chaque fois, lorsque la lumière de la salle s'éteint, que la scène s'illumine, je sens passer cet ange, je le vois prendre encore son envol et l'entend chuchoter : "DANSEZ LES ENFANTS, DANSEZ".


Accès aux photos...